Images pour la connaissance de l’Afrique

20 mars 2002, Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme
MMSH – 5 rue du Château de l’Horloge – BP 647 – 13094 Aix-en-Provence
Tél. : 04 42 52 42 77/68 ­ fax : 04 42 52 43 75
9 h 30 – 13 h

Lent mais inéluctable, le rapprochement des historiens de l’Afrique avec le territoire des images progresse d’année en année. Parmi les causes de ce retard, aux réticences habituelles face à l’image, s’ajoute la situation spécifique des documents iconiques de l’Afrique qui, d’une part, appartiennent à la catégorie d’enregistrement, et, d’autre part, ont trop souvent été produites par des Européens pour des Européens.

Connaître l’Afrique par les images conduit à renouveler progressivement l’analyse. Les interventions retenues étudient, à partir de séries de photographies, d’affiches et de timbres-poste, ou encore, à partir de panoramas peu connus, comment intégrer l’image fixe à une pratique de l’histoire de l’Afrique. L’instrumentalisation des images, l’affirmation de leur caractère construit, l’attention aux effets de circulation des contenus visuels, voire des « métissages culturels », sont quelques points de convergence, qui participent à une meilleure connaissance de l’Afrique contemporaine, subsaharienne et méditerranéenne.

Colette Dubois

Modérateur : Pierre Boilley (CRA)

  • Colette Dubois (IEA), Djibouti-ville se déploie. Evolution du paysage urbain d’après des panoramas de 1897 et de 1917
  • Hélène d’Almeida-Topor (CRA), Présences de cultures étrangères à travers les timbres-poste africains (Sénégal, Côte d’ivoire, Bénin, Guinée, Sierra Leone)
  • Omar Carlier (CRA), Les habits de l’Etat (étude de photographies de presse)
  • Lydie Haine (CRA), La société maghrébine à travers les images européennes

> Le programme au format PDF (307 Ko)

Cet article était initialement publié sur le site www.imageson.org à l’URL http://www.imageson.org/document453.html.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.