Images de la célébration des morts : les panthéonisations sous la Ve République et le Mémorial de Caen

Uniforme d'une soldat anglaise (pianiste où chanteuse pour redonner le moral aux soldats) au Mémorial de la Paix, Caen / Photo prise en août 2009, via Wikimedia Commons

26 février 2002, Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme
9h30-13h, MMSH – 5 rue du Château de l’Horloge – BP 647 – 13094 Aix-en-Provence
Tél. : 04 42 52 42 77/68 ­ fax : 04 42 52 43 75

“Images, imaginaire et scénographies du passé”, TELEMMEIDEMEC

C’est par les images, les matériaux, la fabrication d’objets ou la ré-invention de sons et de saveurs oubliées que nous réfléchissons au désir d’évoquer ce qui a disparu et/ou ce dont nous sommes issus. Cette séance se consacrera à l’inscription de ces pratiques dans le cadre d’un mouvement contemporain de patrimonialisation, du rituel politique à la muséographie.

Avec, depuis 1987, un rythme jamais connu auparavant le geste de la panthéonisation a été réinvesti par la Ve République, tant est si bien qu’il fait désormais pour le président de la République figure d’un passage obligé. Le renouveau de ce rituel ne s’inscrit pas seulement dans une politique de réappropriation des gestes symboliques de la IIIe République. La présidentialisation dans un premier temps, sa médiatisation ensuite comme la difficulté à assumer la ritualisation dans notre société ont conduit la panthéonisation à se transformer profondément. C’est cette mutation et sa signification qui seront l’objet de la première intervention.

La seconde communication proposera une réflexion sur un état des lieux de mémoire au début des années 80 en Normandie, en France et dans plusieurs pays étrangers afin de rappeler en quoi l’idée d’édifier un Mémorial pour la paix était alors neuve et de la somme des difficultés à surmonter pour parvenir à la pose de la première pierre en 1986. Le temps de la réalisation dans ses différentes composantes architecturale, muséale, documentaire et scientifique sera examinée sous l’angle du témoignage du conseiller historique que fut Denis Maréchal alors pour la ville de Caen à la charnière du politique, de l’administration, et des concepteurs muséographes. L’analyse des tensions générées par un tel projet, la confrontation mémoire et histoire, les enjeux avec les rapports passé et présent, guerre et paix et le choix de privilégier les images seront au cœur de la problématique.

J.-L. Bonniol et M. Crivello : Présentation

Modérateur : Jean-Marie Guillon

  • Patrick Garcia (IUFM de Versailles, Saint-Quentin en Yvelines), La rupture scénographique : mise en scène télévisuelle des panthéonisations sous la Ve République
  • Denis Maréchal (Inathèque de France), Le Mémorial de Caen entre mémoire et histoire

Cet article était initialement publié sur le site www.imageson.org à l’URL http://www.imageson.org/document454.html


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.