Nouvelles archives numériques au Proche-Orient : le son, l’image, le film et le web, 28-30 mai 2019

Du 28 au 30 mai se tiendra à Beyrouth un colloque sur le thème : Nouvelles archives numériques au Proche-Orient : le son, l’image, le film et le web. Enjeux du partage des données de terrain au Liban, en Jordanie et en Syrie. Les deux journées seront précédées d’un atelier pédagogique et accompagnées de projections de films documentaires. Le colloque, international, s’attache aux territoires jordaniens, libanais et syriens et associe l’Institut français du Liban, des universités (Aix-Marseille Université, Université libanaise, Université Saint-Joseph), des centres de recherche (Maison méditerranéenne des sciences de l’homme et Institut français du Proche-Orient) et valorisera les actions scientifiques ou les programmes de recherche portés par ces structures (ANR Shakk). Les journées des 29 et 30 mai sont ouvertes à tou.te.s sur inscription par courriel (nanpo@sciencesconf.org).

Site d’information du colloque : https://nanpo.sciencesconf.org

Présentation

Les chercheurs en sciences humaines et sociales qui ont choisi le Proche-Orient comme terrain d’investigation scientifique depuis le XIXe siècle ont constitué des fonds documentaires comprenant tous les types de sources. Chercheur·e·s libanais·es, syrien·nne·s, jordannien·ne·s et français·es ont produit et mobilisé des corpus de notes et carnets de terrain ou de fouilles, photographies, films et enregistrements sonores, sites Web… Ces ensembles constituent des collections qui sont susceptibles d’éclairer l’histoire de la région et d’aider à la compréhension du temps présent. Ces collections restent pourtant souvent difficilement accessibles, parfois même inconnues du monde académique et culturel et bien plus encore des différents publics concernés. Cette manifestation réunira des chercheur·e·s, enseignant·e·s-chercheur·e·s, professionnel·le·s de l’information scientifique, acteurs de la société civile, étudiant·e·s de tous niveaux et publics amateurs qui s’intéressent ou travaillent dans le domaine des archives en sciences humaines et sociales issus des rives de la Méditerranée et au-delà.

Ce colloque sera l’occasion d’engager une réflexion nécessaire en sciences humaines et sociales quant à l’exploitation scientifique et la valorisation de ces collections qui ont été constituées dans/sur ces pays et d’engager un dialogue entre les différents acteurs qui s’intéressent ou se sont intéressés à ces données, leur collecte et leur archivage avec un focus sur l’image, l’audiovisuel et le web. En s’appuyant sur les disciplines qui ont constitué des collections documentaires pour étayer des publications scientifiques ou grand public, les journées veulent aussi appréhender les enjeux auxquels sont confrontés aujourd’hui ces fonds à l’ère du numérique. Elles offrent l’opportunité de réfléchir aux méthodologies mises en œuvre dans les sciences humaines et sociales et à leurs enjeux au moment de leur production, qu’il s’agisse de l’influence des outils de collecte sur les pratiques de recherche, des liens qui relient les producteurs de données, les acteurs documentés dans les données, les archivistes et les utilisateurs, ou encore du poids des crises politiques et des conflits. Le récit de chercheurs qui ont constitué ou utilisé ces archives, la présentation réflexive de collections conservées dans la région ou en Europe et des conférences de spécialistes de ce paysage documentaire, soutiendront une meilleure appréhension des histoires et des cultures du Liban et de Syrie.

28 mai, 19h Projection au Cinéma le Montaigne (Espace des Lettres, rue de Damas), Inner Mapping de Stéphanie Latte-Abdhallah et Emad Ahmad (2017)

29 mai 2019, journée ouverte à tou.te.s sur inscription

Bibliothèque nationale du Liban, 8h30 Accueil des participants

9h – Allocutions d’accueil :

  • Hassan Al Akra, Bibliothèque nationale du Liban
  • Véronique Aulagnon, Institut Français du Liban
  • Michel Mouton, Institut français du Proche-Orient
  • Sophie Bouffier, Maison méditerranéenne des sciences de l’homme

9h30 – Conférence introductive : Carla Eddé, historienne, vice-recteur pour les relations internationales à l’Université Saint-Joseph – Archives, mémoire, histoire (titre provisoire)

10h – Table-ronde 1 : Partage des données numériques au Proche-Orient : quels acteurs, quels médias, quels enjeux ?

Modérateurs : Jean-Christophe Peyssard (Ifpo) et Lockman Slim (UMAM documentation & research), avec SFrançoise Hours (cheffe du service des Littératures du monde, BnF responsable scientifique du site Bibliothèque d’Orient), Jean-Philippe Dumas (Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères), Elie Elias (Université Saint-Esprit de Kaslik), Kamal Kassar (Fondation Amar) – sous réserve, Levon Nordigian (photothèque de l’Université Saint Joseph), Mireille Maurice (Ina Méditerranée).

12h – Le projet Open Jerusalem : vers un croisement des archives et une collaboration des chercheurs, Abdul-Hameed Al-Kayyali (Ifpo, Amman)

12h30-14h – déjeuner libre

14h-14h30 : Partager les données de la recherche : l’expérience de la TGIR Huma-Num dans le contexte européen, Stéphane Pouyallau (directeur adjoint de la TGIR Huma-Num), Adeline Joffres (TGIR Huma-Num)

15h : Table-ronde 2 : Les activistes des archives

Modératrice : Emma Aubin-Boltanski (CNRS, Ifpo) avec Cécile Boex (EHESS, Césor), Archiver les vidéos vernaculaires de la révolte et du conflit en Syrie : enjeux éthiques et politiques, Zara Fournier (Ifpo), Désirs d’ailleurs et d’avant : les militants de la mémoire et le Web au Sud du Liban, Rola Roukbi (Woman Now), Faut-il se souvenir? La voix des disparu·e·s, Ahmad Saleh (Dawlati), Archiving oral history of the Syrian people : http://dawlaty.org, Sana Yaziji (Creative Memories), Archiver la mémoire créative de la Révolution syrienne produites en Syrie et en diaspora : https://creativememory.org

19h – Projection au Cinéma le Montaigne (Espace des Lettres, rue de Damas), introduction de Monika Borgmann : Tadmor, film réalisé par Monika Borgmann et Lokman Slim, 2017

30 mai 2019, journée ouverte à tou.te.s sur inscription

Beit Beirut Museum & Urban Cultural Center

9h – Accueil, café

9h30 – Conférence introductive : Pauline Koetschet (MMSH – Centre Paul Albert-Février, UMR 7297), Bibliothèques, collections et archives. Matérialité de la recherche

10h – Table-ronde 3 : Parole vive, parole en interaction

Modératrices : Loubna Dimachki (Université libanaise) et Véronique Traverso (CNRS-Ifpo) avec Bassam Baraké (Université El-Jinane), L’arabe parlé blanc, Lina Choueiri (American University of Beirut), Les corpus pour les comparaisons interdialectales, Joseph Dichy, Université Lyon 2 (sous réserve), Corpus de tweets et arabizi, Loubna Dimachki et Rim Ayoub (Université Libanaise), Les corpus d’interaction au Centre des Sciences du Langage et de la Communication, Catherine Pinon (Ifpo), Le programme ARAPI, réalisation d’une base de données d’arabe parlé en interaction, Véronique Traverso, (Ifpo), Enregistrements et utilisation de corpus sensibles

12h-12h30 – Conférence : Christine Jungen (CNRS, LESC), Les archives et leurs formes : petites histoires de traduction

Déjeuner

14h – Table-ronde 4 : Entre mémoire et histoire, les enjeux de l’histoire orale

Modératrices : Liliane Kfoury (Université Saint-Joseph) et Florence Descamps (École pratique des hautes études – Paris sciences et lettres – EPHE PSL), Florence Descamps (EPHE PSL), Régimes de mémorialité. Origine, définition et fécondité du concept en histoire orale, Karima Dirèche (DR CNRS, UMR TELEMMe), Mémoires de la guerre et de l’indépendance. Ce qu’en disent les slogans de la contestation algérienne, Sophie Gebeil (MCF – AMU, UMR TELEMMe), Aux sources de l’histoire dispositifs mémoriels en ligne : entre archives du Web et enquête orale, Houda Kassatly (ethnologue, photographe, Université Saint-Joseph), Les photographes de studio des années 50 : mémoire d’un métier et hommage posthume, Liliane Kfoury (historienne, USJ), L’apport de l’oralité à l’histoire libanaise contemporaine, Falestin Naïli (Ifpo – Amman), L‘histoire orale en Jordanie : potentiel et obstacle.

Conclusions, synthèse et perspectives

Kamel Doraï, Directeur du département des études contemporaines de l’Ifpo (CNRS, Ifpo)

19h – Projection au Cinéma le Montaigne (Espace des Lettres, rue de Damas), introduction d’Emma Aubin-Boltanski et Rania Stephan : Catherine ou le corps de la passion, film réalisé par Emma Aubin-Boltanski, 2012

Colloque ouvert à tou.te.s, sur inscription par simple courriel : nanpo@sciencesconf.org

Le 28 mai 2019 un atelier (sur inscription) est organisé au Grand lycée franco-libanais de Beyrouth, ouvert uniquement aux enseignants d’histoire des collègues et lycées du Liban. Atelier pédagogique sur les bonnes pratiques pour les usages et le partage des archives numériques organisé avec la collaboration du service de coopération éducative auprès de l’Ambassade de France au Liban . Animé par Fabrice Barth (chargé de mission sur le numérique pédagogique, Espé – Aix-en-Provence) il s’adresse aux enseignants du secondaire au Liban du réseau AEFE (réseau de l’enseignement français au Liban). A partir d’archives numériques en langue française sur le domaine libanais (archives orales de terrain, archives de l’Institut national de l’audiovisuel, films) utilisables en classe, l’objectif est de favoriser les bonnes pratiques pour leur utilisation dans le cadre de l’enseignement ou plus largement de publications ou de réusages.

Comité d’organisation : Sophie Gebeil (MCF, AMU, TELEMMe, Espé), Véronique Ginouvès (Phonothèque MMSH, AMU-CNRS), Alexandre Lemasson (Institut français du Liban), Jean-Christophe Peyssard (Ifpo, CNRS), Véronique Traverso (DR, Ifpo, CNRS).

Comité scientifique : Sophie Bouffier (PR, AMU, Directrice de la MMSH), Emmanuelle Chapron (PR, AMU, TELEMMe), Kamel Dorai (CR1, Ifpo, CNRS), Liliane Kfoury (Université Saint-Joseph).

Lieux :

  • L’atelier pédagogique du 28 mai se tient au grand lycée franco-libanais de Beyrouth ;
  • Les interventions se tiennent à la bibliothèque nationale du Liban le 29 mai, au Musée de la mémoire Beit Beirut, centre culturel urbain le 30 mai ;
  • Les projections ont lieu le soir à 19h au Cinéma le Montaigne (Espace des Lettres, rue de Damas).

Crédits photographiques : vue aérienne de Tripoli en 1935, archives de l’Ifpo licence Etalab, https://medihal.archives-ouvertes.fr/medihal-00505592v1


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.