Du 19 au 22 juin, Aix-Marseille Université lance les dés !

Entre le 19 et le 22 juin participez aux 40 événements (débats, rencontres, spectacles, jeux,ateliers, conférences) et retrouvez plus de 100 personnalités des sciences humaines et sociales ou du monde artistique et culturel. L’événement a lieu sous le parrainage du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et de l’Alliance Nationale des Sciences Humaines et Sociales (ATHENA-FMSH) et avec le soutien de l’Institut National des Sciences Humaines et Sociales du CNRS.

Téléchargez le programme du festival du jeu de l’oie

 

Texte introductif d’Yvon Berland, Président d’Aix-Marseille Université

Il est du devoir d’une grande université comme celle d’Aix-Marseille de contribue rà l’affirmation du rôle des humanités,des arts et des sciences humaines et sociales dans la recherche scientifique nationale et internationale. Elle a pour mission de conforter leur place dans le dialogue avec la société, avec les citoyens, avec les jeunes au collège et au lycée.Ces disciplines sont aujourd’hui déterminantes pour éclairer et nourrir le besoin croissant de savoirs dans notre quotidien. Avec plus de 500 enseignants chercheurs et 300 doctorants en sciences humaines, notre université lance en 2019l a première édition d’un Festival international des arts et des sciences de la société qui souhaite être un lieu d’échanges entre des universitaires et étudiants de ces disciplines académiques, des artistes et d’un large public.Ce festival est conduit en partenariat avec les acteurs institutionnels nationaux et régionaux, culturels et médias.Sa dimension internationale fait à la volonté d’Aix-Marseille Université de construire une université européenne,à l’ancrage méditerranéen qui construits on identité.Ce festival accompagne la visibilité et le rayonnement civique et culturel des humanités, des arts et des sciences humaines et sociales dans le plus grand respect de l’interdisciplinarité et de l’esprit collectif. Innovant sur le territoire, par sa portée scientifique, en prise avec l’actualité,ce festival s’engage au service des plus jeunes et mise sur l’avenir.

 

Texte introductif de Maryline Crivello, coordinatrice scientifique du Festival Jeu de l’oie – Historienne

Plusieurs témoignages situent l’apparition du Jeu de l’oie à Florence sous le règne du Grand-duc François de Médicis (1574-1587). Jeu de parcours où l’on déplace des pions en fonction des résultats de deux dés, le Jeu de l’oie comprend 63 cases disposées en spirale enroulée vers l’intérieur et comportant un certain nombre d’épreuves – les cases 6 (pont),19 (auberge), 31 (puit), 42 (labyrinthe),52 (prison) et 58 (mort). Le Jeu de l’oie ne laisse aucune initiative aux joueurs : le hasard y règne en maître puisque les dés et les accidents déterminent la marche des pièces et ses règles se prêtent à de multiples métaphores. Son tracé en forme de spirale rappelle le labyrinthe à parcourir pour arriver à la connaissance de soi et des autres.Maintes fois reproduit et adapté aux événements de l’histoire, ce jeu appartient à un patrimoine partagé. Ce festival, attaché à comprendre le jeu social et le monde, s’y réfère comme une nouvelle métamorphose.« Penser le jeu » nécessite quelques clefs de lecture pour en comprendre les règles. « Participer au jeu » implique de se laisser prendre par une part d’imprévisible. Ce festival conçu métaphoriquement comme un jeu de société engage ainsi chaque joueur-citoyen que nous sommes à rebattre les cartes de la connaissance et qui ont partie liée à l ’avenir que nous voulons construire.

Le site : https://festivaljeudeloie.fr

 

Logos de soutien au jeu de l'oie AMU


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.