Michel Seurat dans ses archives

Un des atouts de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH) d’Aix-en-Provence est de faciliter les rencontres scientifiques : l’histoire du traitement du fonds Michel Seurat fait partie de ces concours de circonstances heureux qu’elle a pu faire naître. En 2009, l’anthropologue Franck Mermier, alors directeur du Département des études contemporaines de l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo) participe au jury d’une thèse qui se tient à la MMSH1. À cette occasion, il découvre les travaux de la phonothèque et fait aussitôt le lien avec une sacoche en cuir, rangée sur une étagère de son bureau à Beyrouth. Il l’a déjà plusieurs fois examinée sans vraiment savoir ce qui pourrait en être fait car elle contient principalement des minicassettes et des cassettes audios. Or les services de l’Ifpo ne disposent pas de lecteurs pour les écouter ni de moyens de les transférer sur un autre support. Rien de précis n’est indiqué mais le nom de « Michel Seurat » et l’adresse du Centre d’études et de recherches sur le Moyen-Orient contemporain (Cermoc) sont inscrits en destinataire d’enveloppes postales. Il suppose donc qu’il s’agit de documents ayant appartenu au chercheur Michel Seurat, réunis par celui-ci entre 1979 – début de son rattachement au Cermoc désormais partie intégrante de l’Ifpo – et le 22 mai 1985, date de son enlèvement par l’organisation du Jihad islamique. Il ne sait pas ce que ces documents contiennent mais cela lui semble essentiel de les déposer dans un centre d’archives ; après sa visite aixoise, il se tourne vers la phonothèque de la MMSH.

Nous vous laissons découvrir le récit du traitement de ces archives sur Les carnets de la phonothèque. Le travail d’archivage a été réalisé par Claire Cialone-Grégoire, qui l’a encodé en EAD – Encoded Archival Description; Sur un projet DU Pôle images, sons, pratiques du numériques en SHS et avec le soutien de l’Institut français du Proche-Orient, nous avons pu  publier la partie sonore de l’instrument de recherche2. La revue est en libre accès sur le site de l’AFAS et en vente au numéro chez l’imprimeur I6doc,  bonne lecture !

 

Sur les archives Michel Seurat :

Fonds Seurat [Archives] , Calames, publication en 2019 http://www.calames.abes.fr/pub/#details?id=FileId-2994

Claire Grégoire, « Archiver Michel Seurat », Les carnets de la phonothèque, 31 mai 2017, [Billet] https://phonotheque.hypotheses.org/21809

« Catalogue du fonds Seurat. Archives sonores » Bulletin de l’Afas. Sonorités, Numéro hors série n°2,  [En ligne] https://journals.openedition.org/afas/4727

Crédits de l’image à la une : Le plus vieux cèdre du Liban, photographie prise vers 1915, Collection des archives numériques de l’Orégon (OSU). Pas de restrictions de droits connues / No known copyright restrictions.

 

  1. Il s’agissait de la thèse de Véronique Bontemps, Naplouse, le savon et la ville : patrimoine familial, travail ouvrier et mémoire au quotidien, sous la direction de Jean-Charles Depaule, http://theses.fr/2009AIX10062 []
  2. Tout comme une premier fonds, déposé par France Métral, ethnologue. En 2013, elle avait déposé le fonds sonore de son époux, le sociologue Jean Métral (70 heures), constitué en un temps court (sans doute deux mois maximum au début de l’année 1975) autour d’une thématique précise (un sujet de thèse d’État Les français au Liban une minorité allogène) et uniquement en langue française. Il est consultable ans sa totalité sur Calames, et a été publié dans le premier numéro hors série du Bulletin de l’AFAS. Sonorités, en décembre 2019. La version électronique est en libre accès sur le site de l’AFAS : https://phonotheque.hypotheses.org/32067 []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search