[CO S-A] Territoires, musiques, archives et créations (2021-2023)

Clôture du projet [CO S-A] : https://cosa.hypotheses.org/1254

Lancement du projet [CO S-A] : https://cosa.hypotheses.org/1

L’objectif de [CO S-A] est de mettre en place une collaboration durable entre le laboratoire PRISM, le pôle images, sons, pratiques du numériques / Phonothèque de la MMSH et le CNCM VOCE (Pigna/Corse) afin d’intensifier la réflexion musicologique sur les musiques orales et la pratique actuelle de ces répertoires. Cette collaboration permettra également de valoriser et de maintenir de façon dynamique la proximité culturelle et historique entre la région Sud et la collectivité territoriale de Corse par le développement d’une relation durable sur le partage de fonds d’archives patrimoniales et immatérielles ainsi que les modalités de leur conservation et de leur recréation, tout en favorisant des actions de recherche scientifique. L’objectif est, en effet, de réfléchir de façon collaborative à la question du réemploi (réécritures, recyclage, détournement, réinterprétation, improvisation) de l’archive. En effet, les musiques orales ne sont pas des musiques désuètes ou uniquement réservées aux spécialistes de leur pratique. Nous faisons l’hypothèse que c’est en provoquant des actions hybrides (théoriques et pratiques) et des rencontres, que les pratiques patrimoniales demeurent des pratiques ancrées dans le présent de la création contemporaine dont elles tirent souvent les conditions de leur renouvellement (voir par exemple, la programmation du CNCM VOCE ). Si cette hypothèse n’est pas neuve et si de nombreux artistes et chercheurs l’étudient et la pratiquent, elle demande cependant à être théorisée plus précisément et mise en pratique sur un territoire dédié.

La problématique de [CO S-A] est d’interroger les conditions de partage et de vie de ces archives issues de pratiques en perpétuelle évolution et de cultures considérées comme orales, c’est-à-dire souvent catégorisées par opposition à la tradition musicale savante. [CO S-A] fait ainsi l’hypothèse que c’est en provoquant un transfert de compétences (penser de façon étroite les liens entre les savoirs métiers, le culturel et l’artistique mais aussi entre la recherche académique et la recherche appliquée) que l’on pourra réellement penser l’archive (et le patrimoine immatériel) comme une donnée vivante (Ketelaar, 2006 ; Derrida, 1995/2008 ; Russell, 2018), qui ne doit son existence qu’à l’espace fragile entre sa conservation et sa recréation.

Coordinatrice du projet COSA :
Christine Esclapez
AMU/ PRISM (UMR 7061), CNRS INSHS (DR12)
Enseignante-chercheure AMU (PU) – PRISM. Responsable de l’axe 2 de PRISM (Créations, Explorations et Pratiques artistiques), Membre nommée du CNU 18e section. Christine Esclapez conduit des expertises pour l’HCERES et diverses structures internationales (Belgique, Espagne, Canada). Ses axes de recherche s’élaborent dans le champ des interactions entre Musicologie et Interdisciplinarité, de l’épistémologie des pratiques de recherche et de création (Recherche-création), des Sciences du langage musical, de l’esthétique contemporaine et de l’analyse des processus de création (interprétation, réinterprétation, recréation et performance).

Archiviste :
Véronique Ginouvès
CNRS/AMU, MMSH/USR 3125, Responsable de la phonothèque et du secteur archives de la MMSH.
Ingénieure de recherche hors classe
Expertise en base de données d’archives sonores et vidéo, traitement des supports audio analogiques et numériques (numérisation, indexation, conservation) ; expérience des projets interdisciplinaires sur les données sonores. ; voir Les carnets de la Phonothèque.

Ingénieure de recherche :
Joséphine Simonnot
CNRS/AMU, PRISM (UMR 7061)
Expertise en base de données d’archives sonores et vidéo, traitement des supports audio analogiques et numériques (numérisation, indexation, conservation) ; expérience des projets interdisciplinaires sur les données sonores (valorisation et analyse automatique du contenu sonore / intelligence artificielle).

Laboratoire PRISM (Perception, Représentations, Image, Son, Musique)
PRISM est un laboratoire interdisciplinaire, sous tutelles du CNRS, d’Aix-Marseille Université et du Ministère de la Culture, qui regroupe des chercheurs, des enseignants-chercheurs, et chercheurs- créateurs spécialistes des domaines de l’image, du son et de la musique. PRISM favorise l’interdisciplinarité autour des questions de la perception, des représentations et de leurs usages. L’alliage entre sciences fondamentales, sciences humaines et créations artistiques (musique, cinéma, arts sonores et plastiques) qui est au cœur du projet scientifique de PRISM permet d’aborder ces questions en y intégrant différentes disciplines balayant les domaines de la physique et du traitement du signal, des sciences de l’art et de l’esthétique, et de la médecine et des neurosciences. L’image, le son et la musique sont étudiés comme des objets de recherche manipulables et mesurables, mais aussi comme des pratiques artistiques capables de transformer le réel et ses discours. L’enjeu scientifique de PRISM est de révéler comment l’audible, le visible et leurs interactions engendrent de nouvelles formes de représentations sensibles et/ou formelles du monde contemporain.

Contact : cosa@groupes.renater.fr


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Véronique Ginouvès (27 juillet 2023). [CO S-A] Territoires, musiques, archives et créations (2021-2023). Pôle Image-Son. Consulté le 17 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/q3mu


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search