Faciliter la consultation de textes scientifiques : nouvelles pratiques éditoriales, par Valentine Roux et Hara Procopiou (Les écritures d’écran, 18-19 mai 2005)

Présentation de la communication de Valentine Roux et Hara Procopiou lors du colloque Les écritures d’écran : histoire, pratiques et espaces sur le Web, 18 et 19 mai 2005, Aix-en-Provence, Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme.

***

Face à la surproduction scientifique, dont la croissance est explosive depuis l’arrivée des NTIC, les capacités de notre cerveau d’acquérir et d’assimiler l’information sont restées inchangées (P. Joliot). Le nombre et la longueur des textes publiés dans les sciences de l’homme rendent ce déséquilibre particulièrement criant. On le combat en remplaçant la lecture de ces textes par des stratégies personnelles de consultation.

L’ambition du projet ARKEOTEK (www.arkeotek.org) est de proposer un mode nouveau de publication adapté à ces stratégies, qui a pour origine les recherches du programme logiciste (J.-C. Gardin). Celui-ci propose de restituer l’architecture de nos constructions scientifiques sous forme de schématisations. Ces schématisations sont des arborescences où sont énoncées les principales composantes de nos constructions, à savoir les bases de faits, les conclusions et les propositions intermédiaires reliant les premières aux secondes. Lorsqu’elles sont mises en scène sur un support multimédia, elles permettent a) une consultation rapide tant des constructions scientifiques que des bases de données afférentes, b) un archivage indexé de ces bases de données, c) d’envisager ainsi de nouvelles pratiques éditoriales qui sont une réponse puissante à la crise des publications en sciences humaines et sociales.

Ces nouvelles pratiques éditoriales sont mises en oeuvre dans la collection « Référentiels » (éditions de la MSH/Editions Epistèmes) qui comprend un livre, court, présentant les enjeux, les mises en perspective et les discussions critiques des travaux ; un cd-rom dédié à une lecture rapide mais exhaustive des constructions scientifiques et des données.

A terme, les constructions scientifiques ainsi modélisées permettent d’envisager la constitution de bases de connaissances et, par conséquent, le cumul des connaissances, autre point critique en sciences humaines et sociales.

Les pratiques de ré-écritures selon les principes logicistes seront discutées à travers une étude de cas : l’outillage de mouture et de broyage.

Bibliographie :

  • Roux, V. avec la participation de Ph. Blasco 2004. Faciliter la consultation de textes scientifiques. Nouvelles pratiques éditoriales. Hermès, Critique de la raison numérique, CNRS éditions, 39, 151-159.
  • Gardin, J-C. et Roux, V. 2004. The Arkeotek project : a european network of knowledge bases in the archaeology of techniques. Archeologia e Calcolatori, 15, 25-40

Cet article était initialement publié sur le site www.imageson.org à l’URL http://www.imageson.org/document602.html.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.